Solar Opposites
Disney

Créateur des séries SF animées du moment, Justin Roiland nous raconte comment les deux se ressemblent, mais se distinguent aussi.

Disney Plus s'agrandit en ce 23 février 2021 avec le lancement de Star, une nouvelle section qui permettra au réseau de streaming d'accueillir des contenus plus adultes, inédits en France. À commencer par la série animée Solar Opposites, diffusée depuis mai 2020 aux USA sur la plateforme Hulu (co-détenue par Disney). L'histoire d'une famille d'Aliens venue d’un monde meilleur, qui doit se réfugier au coeur de l'Amérique profonde, sans trop savoir si c'est super ou horrible... Aux commandes, on retrouve Justin Roiland, co-créateur (avec Dan Harmon) du phénomène Rick & Morty. Alors comment cohabitent ses deux comédies animées SF déjantées ? Le scénariste répond à nos questions.


Comment avez-vous pensé la série Solar Opposites ?
Justin Roiland
: Avec Mike (Mike McMahan, le co-créateur), on était excités à l'idée de raconter une histoire de migrants à travers les yeux d'Aliens. On voulait explorer la culture humaine à travers leurs yeux, mettre en avant les choses les plus étranges chez nous, qu'on a fini par accepter dans nos sociétés modernes, mais qui semblent très étonnantes d'un point de vue Alien. Comme ils ont ce regard innocent, voire naïf, cela nous permet d'avoir une liberté totale, de se moquer, de s'amuser par le biais de la science fiction.

Effectivement, Solar Opposites, c'est de la pure SF, comme Rick & Morty. C'est un genre qui vous obsède non ?
C'est vrai que j'ai toujours eu cette obsession pour ce genre-là en particulier. Même quand j'étais gamin. Mes films préférés c'était Explorer (de Joe Dante, 1985) et L'invasion vient de Mars (de Tobe Hooper, 1986). Je pourrais en lister un paquet comme ça. Pour moi, c'est un genre tellement fertile, qui offre la possibilité d'une narration tellement créative. On peut tirer une tonne d'histoires depuis des sujets SF, comme les inventions, la technologie... et les Aliens bien sûr. Il y a une matière tellement folle avec laquelle s'amuser, pour se moquer des différentes cultures. C'est un moyen détourné très pratique de s'attaquer à notre propre culture, sans que ce soit trop premier degré, trop dans le commentaire socio-politique direct. On peut utiliser les Aliens comme un miroir parfait. La Quatrième Dimension a déjà fait ça idéalement. Et d'ailleurs, quand j'y repense, tout ce que j'ai fait dans la ma carrière, c'est de la science fiction. Je n'ai fait que ça, 

Il y a des similitudes entre Solar Opposites et Rick & Morty. Des différences majeures aussi. Quand les gens font la comparaison entre les deux séries, ça vous agace ?
J'était terrifié que les gens comparent les deux au début. Ce sont deux séries très différentes. Dans Rick & Morty, il y a d'abord Rick qui est le centre de la série, hyper-brillant, narcissique, alcoolique, égocentrique. C'est un Alpha qui manipule les gens, les mène par le bout du nez. C'est un individualiste dark et nihiliste. On ne sait jamais quelles sont ses véritables intentions, même quand il fait quelque chose de gentil. Korvo, le héros de Solar Opposites, et les autres, sont beaucoup plus innocents. Ingénus presque. Ils ne sont pas en permanence en train de comploter quelque chose. Ces personnages sont plus doux et on peut raconter des histoires plus légères, plus simples, que dans Rick et Morty. On a retiré, en quelque sorte, tout côté obscur. Ce n'est pas le même ton et en ce sens, les deux séries n'ont rien à voir, mais je comprends parfaitement qu'on puisse faire la comparaison. D'ailleurs, Solar Opposites pourrait avoir lieu dans le même monde, le même univers que celui de Rick & Morty. J'aime beaucoup cette idée. Que Solar Opposites se passe dans l'une de leurs réalités et qu'il existe quelque part un Jerry ou une Beth...

La grande différence, c'est aussi que chaque saison de Solar Opposites est bien plus sérialisée que dans Rick & Morty...
Oui, ce fut un choix très conscient. Quand on a su que la plateforme Hulu allait commander la série, on savait que tous les épisodes seraient mis en ligne en même temps, chaque saison. Alors on s'est dit qu'il fallait garder en tête l'idée d'une histoire sérialisée, tout en essayant de garder des choses plus épisodiques, des trucs d'Aliens pour s'amuser.

Solar Opposites, saison 1 en 8 épisodes, à voir sur Star, dans la plateforme Disney Plus, à partir du 23 février 2021.

A lire aussi sur Première

Big Sky : ce crime drama sera votre nouvelle obsession (critique)

Le soap criminel diffusé par ABC depuis la rentrée arrive en France sur la nouvelle section de Disney +. David E. Kelley sait toujours nous rendre accro.