Out of Africa de Sydney Pollack
Universal Pictures/ Miracle Enterprises

Présenté par Dominique Besnehard sur France 5, Place au cinéma fête ce soir les 35 ans de l’adaptation multi- oscarisée du roman éponyme de Karen Blixen signée par Sydney Pollack

Greta Garbo puis Audrey Hepburn envisagées

Out of Africa explore les souvenirs de l’autrice danoise Karhttps://www.premiere.fr/film/Out-of-Africaen Blixen. Trois ans après le carton de Tootsie, Sydney Pollack adapte ici La Ferme africaine, récit autobiographique (écrit sous le pseudo d'Isak Dinesen) dans lequel elle racontait son mariage et son départ pour l’Afrique où, délaissée par son mari, elle allait s’éprendre d’un aventurier épris de liberté. Blixen a écrit ce livre en 1937, six ans après avoir quitté le Kenya. Immédiatement, des offres de le porter à l’écran se font jour mais l’autrice les décline toutes : elle avait décidé qu’aucune de ses œuvres ne seraient transposées au cinéma de son vivant. Et même après sa disparition en 1962 à 77 ans, il faudra attendre des années pour que l’institution en charge de sa succession ne donne son feu vert. Mais une fois cette possibilité offerte, les plus grands noms se bousculent au portillon. David Lean et Orson Welles expriment leur intérêt. Sans succès. Un producteur tente même pour l’occasion de faire sortir Greta Garbo de sa « retraite » après 20 ans loin du grand écran. Mais elle décline tout comme Audrey Hepburn le fera juste après. Pendant plus de 15 ans, Out of Africa va donc échouer à trouver une nouvelle vie sur grand écran. Jusqu’à ce Sydney Pollack – déjà approché dans les années 70 dans un des projets d’adaptation initié par Jessica Lange – ne s’en empare.

Meryl Streep ruse pour remporter le rôle principal

Pollack a une idée très précise de qui il veut pour incarner Blixen : une actrice européenne. Et plus précisément Jane Seymour. Mais Kurt Luedke qui a écrit l’adaptation et avait déjà collaboré avec lui en 1981 sur Absence de malice, a depuis le départ une autre idée : Meryl Streep qui a notamment enchaîné depuis le début des années 80 La Maîtresse du lieutenant français, Le Choix de Sophie et Le Mystère Silkwood. Pollack n’est pas vraiment emballé. Il ne remet évidemment pas en cause le talent de l’actrice mais craint qu’elle ne soit pas assez sexy pour le rôle. Mais ce rôle, Meryl Streep le veut et informée des réticences de Pollack, elle déboule aux auditions… avec un décolleté vertigineux et un soutien- gorge rembourré.  Pollack est conquis et va l’associer à Robert Redford qu’il retrouve à cette occasion pour la sixième fois.

 

Karen Blixen rare sur grand écran

Avant Out of Africa, un seul des romans de Karen Blixen avait été porté à l’écran au cinéma : Ehrengard, publié après sa mort et réalisé en 1982 par l’italien Emidio Greco avec Jean- Pierre Cassel dans un des rôles principaux. Orson Welles (qui avait réalisé pour la télé française Une histoire immortelle de Blixen, en 1969 où il donnait aussi la réplique à Jeanne Moreau) s’est lui, dans cette même décennie, cassé les dents sur The Dreamers (écrit en 1934) qui restera inachevé, une fois les deux premières scènes tournées, faute de financement. On aurait pu croire qu’Out of Africa, son succès en salles et ses 7 Oscars (dont film, réalisateur et adaptation) allait changer la donne. Or depuis, seul Gabriel Axel s’est emparé d’un des écrits de Karen Blixen avec Le Festin de Babette avec, à la clé pour lui, un Oscar du meilleur film étranger en 1988. Mais Bille August (Pelle le conquérant) vient d’annoncer son intention de s’attaquer à son tour à Eherengard. Rendez- vous en 2023 pour découvrir le résultat.


A lire aussi sur Première